ÉLECTION des représentant-e-s des doctorant-e-s dans la commission de coordination et de gestion (CCG)

 

La Commission de coordination et de gestion (CCG) est l'organe qui pilote les programmes doctoraux de la CUSO, dans leur ensemble, et décide en particulier de leurs budgets. Elle regroupe des représentant-e-s des rectorats et direction des universités membres et partenaires. Elle accueille également, à titre consultatif, deux représentant-e-s des doctorant-e-s inscrit-e-s dans ses programmes et immatriculé-e-s dans l'une des universités membres de la CUSO (Fribourg, Genève, Lausanne, Neuchâtel et IHEID).

Ces deux personnes sont élues par leurs pairs, doctorant-e-s des universités membres de la CUSO et inscrit-e-s dans au moins un de ses programmes. Le vote se fait en ligne, sur invitation personnelle (courriel venant du système Qualtrics) adressée à chaque doctorant·e des universités membres inscrit·e dans myCUSO. Les représentant·e·s sont élu·e·s à la majorité simple pour un mandat renouvelable de deux ans. Les deux personnes venant immédiatement ensuite dans le décompte des votes sont suppléant·e·s.

Pour la période d'octobre 2020 à septembre 2022, les représentants élus étaient M. Kilian Wirth, de l'Université de Genève (sciences de l'éducation), et Mme Line Derungs, de l'Université de Lausanne (droit).

 


ELECTION of doctoral student representatives to the Coordination and Management Commission (CCG)

 

The Coordination and Management Committee (CCG) is the body that steers the CUSO doctoral programs as a whole, and in particular decides on their budgets. It is composed of representatives of the rectorates and management of the member and partner universities. It also welcomes, in an advisory capacity, two representatives of doctoral candidates enrolled in its programs and registered in one of the CUSO member universities (Fribourg, Geneva, Lausanne, Neuchâtel and IHEID).

These two persons are elected by their peers, doctoral candidates from CUSO member universities and registered in at least one of its programs. Voting is done online, by personal invitation (email from the Qualtrics system) sent to each doctoral candidate of the member universities registered in myCUSO. Representatives are elected by simple majority for a renewable two-year term. The next two people in the vote count become substitutes.

For the period from October 2020 to September 2022, the elected representatives were Mr. Kilian Wirth, from the University of Geneva (education sciences), and Ms. Line Derungs, from the University of Lausanne (law).

 

Liste des candidat-e-s (List of candidates in English, see below)

 

Mme Magali Cécile BERTRAND
 
Université de Lausanne
Faculté des lettres

Sciences du langage

[email protected]

Active dans le domaine pédagogique depuis une quinzaine d'années, j'ai construit ma formation universitaire et non-formelle selon mes besoins, en communication et éducation/formation, puis en droit européen et science politique (en France, en Allemagne et en Pologne). J'ai repris un cursus en anthropologie et sociolinguistique pour me préparer à une activité de recherche à la croisée des thématiques qui m'occupent : interculturel, didactique des langues, politiques linguistiques-éducatives et études européennes. J'ai ainsi commencé en 2016 une observation participante de la transmission linguistique et culturelle de langues minoritaires. Je me propose à la représentation des doctorant-es à la Commission de coordination et de gestion pour contribuer à une formation doctorale de qualité, qui permette autant un soutien pendant la thèse, que d'envisager le plus sereinement possible une vie professionnelle ultérieure, dans ou hors de l'Université. Ma carrière d'étudiante et mon activité de formatrice, puis d'enseignante, ainsi que des activités de délégation auprès d'instances universitaires ou d'organisations internationales de jeunesse (éducation populaire et coopération internationale) m'ont rendue sensible à l'importance d'un environnement épanouissant, personnellement et intellectuellement, et permis d’œuvrer en ce sens. J'ai ainsi pu collaborer avec des acteurs variés pour l'orientation ou l'évaluation de programmes adaptés au public visé (sur un volet pédagogique/de formation comme politique ou financier) et je souhaite mettre cette expérience au service des intérêts des doctorant-es de la CUSO. Je m'engage à défendre ces intérêts, dans une posture d'écoute de chacune des parties et de leurs enjeux, et m'engage à être disponible pour les doctorant-es.

Mme Safia BOUDAOUI
 
Université de Fribourg
Faculté des lettres et des sciences humaines

Histoire et sciences des religions / Études numériques

[email protected]

Après un cursus universitaire en économie et en science politique en France, j’ai travaillé plusieurs années en tant qu'enseignante de sciences économiques et sociales (SES) au sein d'un lycée français. J'ai toujours porté un intérêt particulier aux questions relatives à la religion et aux faits religieux en général. Diplômée d'un master en langue, littératures et civilisations arabes de l'Université de Genève (2018), j'ai eu l'opportunité de travailler sur le Coran dans le cadre de mon mémoire de Master. En novembre 2019, j'ai débuté ma thèse de doctorat auprès de l'Université de Fribourg. Mes recherches portent sur une analyse sémantique du terme coranique "zakât". Il s'agit pour moi de questionner l'acception commune "d'aumône" pour montrer en quoi celle-ci est le fruit d'une construction historique. Au cours des deux dernières années, j'ai eu l'opportunité de participer à quelques formations proposées par les programmes doctoraux dont je suis membre mais également à plusieurs ateliers organisés dans le cadre du programme transversal de développement des compétences génériques. Ces formations et ateliers ont été l'occasion pour moi de développer mes compétences de base en lien avec mon champ de recherche mais également de découvrir de nouvelles compétences à acquérir. Par ailleurs, ces moments de formation m'ont permis de rencontrer des doctorant.e.s d'horizons très variés, et de me rendre compte de ce que nous avons en commun et des difficultés que nous partageons. Cela m'a également permis de mesurer l'importance de la formation doctorale aux différentes étapes de la thèse.
Je serais très honorée de représenter les doctorant.e.s  des différentes universités de Suisse Occidentale auprès de la Commission de Coordination et de Gestion. Ce mandat me permettra de porter la voix des doctorant.e.s et de poursuivre le chemin tracé par les précédents représentant.e.s : Mme Line Derungs et M. Kilian Winz-Wirth.

M. Arnaud BURGESS
 

Université de Lausanne
Faculté des sciences sociales et politiques
 
Science politique
 
[email protected]

Ayant étudié la Science Politique à l'Université de Genève en Bachelor et le Management Public à Lausanne en Master, j'ai commencé ma thèse en décembre 2018. Cette dernière porte sur la mise à l'agenda des politiques publiques de coopération transfrontalière en Europe.
Membre du programme CUSO Science Politique, ayant participé déjà à de nombreux workshops et séminaire CUSO Science Politique et d'autres programmes mais aussi représentant des doctorantes et doctorants de Lausanne au sein du comité CUSO Science Politique depuis 2019.

Candidat afin de représenter les doctorantes et doctorants au sein la Commission de coordination et de gestion car cette formation est une véritable plus value pour nous les jeunes chercheuses et chercheurs. En effet, les programmes CUSO nous permettent non seulement de nous former en continue mais aussi d'améliorer nos connaissances théoriques et d'acquérir des compétences.
Aussi les formations transversales proposées sont essentielles et primordiales car elles sont des outils précieux que nous pouvons valoriser à la fois dans le monde académique et professionnel.
Ces programmes nous offrent la possibilité de créer une émulation entre chercheuses et chercheurs d'autres universités. Ce sont des vraies opportunités pour nous de construire un réseau.
Pour toutes ces raisons, j'ai décidé de me présenter à cette élection afin de pérenniser et développer ces programmes à l'avenir dans l'intérêt des doctorantes et doctorants.

Mme Céline GRAILLAT-MANSUY
 
Université de Fribourg
Faculté des lettres et sciences humaines
 
Littérature française
 
[email protected]

Je suis française, en thèse à l'UNIFR. J'ai été représentante des doctorants de français de l'UNIFR à la commission scientifique de la CUSO littérature française de 2018 à 2020 et j'ai fait partie des finalistes nationaux au concours MT180 cette année (2022). En dehors de l'université, je suis professeur de français et latin dans le secondaire, j'aime me promener, écouter de la musique ou la pluie, dessiner, boire un café, jouer avec mon fils...

Je me porte aujourd'hui candidate car j'ai toujours aimé m'investir dans la vie universitaire. Cette envie s'est concrétisée de nombreuses manières au cours de ma vie universitaire : en bachelor j'ai commencé par intégrer des associations étudiantes en France et en Irlande où j'ai aussi étudié, par la suite en Master je suis devenue secrétaire puis présidente d'associations étudiantes en France, me donnant ainsi une première expérience probante en coordination et gestion. Arrivée en Suisse pour mon doctorat, j'ai été représentante des doctorants de l'UNIFR pour la commission scientifique du programme doctoral de littérature française de la CUSO, confirmant mon envie de m'investir pour les autres doctorants dans les instances universitaires officielles. J'aimerai donc aujourd'hui poursuivre dans cette volonté en devenant représentante des doctorants à la Commission de Coordination et de Gestion de la CUSO.

M. Olivier KIRCHHOFFER  
Université de Genève
Faculté des sciences
 
Sciences pharmaceutiques
 
[email protected]

Je suis un doctorant suisse et français de Bâle (BS), sur le point de commencer ma troisième année de thèse dans le laboratoire du Prof. J.-L. WOLFENDER à l'UNIGE. J'apprécie les activités sociales en dehors du laboratoire, la pratique des langues, les débats politiques et les activités de plein air, entre autres. J'aime également m'impliquer dans des activités associatives, qui sont pour moi un bon moyen de rester ouvert d'esprit et de nourrir ma créativité, tout en me faisant prendre conscience de certaines compétences transférables que je pourrais développer. Être délégué des doctorant·e·s au GCC me permettrait de mettre mes compétences en communication au service de mes pairs et de mes collègues. Mes expériences précédentes au sein de plusieurs associations étudiantes (PhageMed, PhageSciences, UniParty, ...) m'ont aidé à trouver des moyens de représenter une certaine communauté, de rassembler et de défendre leurs idées. Je suis également impliqué en tant que rédacteur scientifique senior dans le journal de vulgarisation TheScienceBreaker de l'UNIGE depuis plus d'un an, où nous cherchons à rendre les histoires scientifiques compréhensibles universellement et où j'ai la chance de communiquer avec des scientifiques d'une pléthore de domaines différents. Dans une autre perspective, j'ai toujours aimé apprendre et pratiquer les langues et je pense que ma maîtrise du français, de l'anglais, du suisse-allemand et dernièrement de l'espagnol peuvent être des compétences supplémentaires utiles lorsqu'il s'agit de représenter un panel de personnes qu'il faut d'abord comprendre. La curiosité est un autre attribut qui, je crois, m'aidera dans la tâche de délégué doctoral au CCG, afin de m'assurer que je peux soulever des points qui peuvent valoir la peine d'être discutés. Enfin, j'aime aussi être bien organisé et rendre des comptes lorsque je prends une certaine responsabilité, car cela implique ma propre fiabilité.
 
Par ailleurs, la période (octobre 2022 à septembre 2024) au cours de laquelle je pourrais assumer les responsabilités de délégué doctoral s'inscrit parfaitement dans le calendrier de mon doctorat, puisque j'ai déjà eu deux années de doctorat pour faire l'expérience directe de la vie d'un doctorant et qu'il me reste encore au moins deux années (généralement jusqu'à 5 ans au total dans mon département) pour terminer ma thèse.

M. Grégory MATHEZ
 
Université de Lausanne
Faculté de biologie et de médecine
 
Microbiologie
 
[email protected]

Originaire du Jura bernois et en 2e année de doctorat à l'UNIL dans le domaine de la virologie, j'ai fait mes études précédentes à l'EPFL. Je suis intéressé principalement par les sciences de manière générale avec un intérêt pour l'infectiologie, les neurosciences et la bio-informatique. En dehors de la vie du labo, je suis bénévole auprès de la Fédération romande des consommateurs depuis 5 ans et assistant d'enseignement. Plus tard, j'aimerai créer mon propre groupe de recherche et enseigner. Je me présente aujourd'hui comme délégué CUSO. J'aimerai pouvoir poursuivre le travail des anciens délégués pour faire entendre la voix des doctorants et promouvoir l'univers des sciences, comme je l'ai déjà fait durant mes années de gymnase. Malgré que je n'ai jamais été délégué de classe auparavant, lors de décisions importantes, ma voix était entendue. Je souhaiterais être à votre écoute pour répondre à vos besoins. J'ai déjà eu l'opportunité de travailler quelques temps dans la plupart des universités membres de la CUSO (Unige, Unifr, Unil). De plus, d'un point de vue personnel, être votre délégué me permettrai d'élargir mon cercle de contacts et mes compétences professionnelles.

Mme Pauline SCHALLER
 
Université de Fribourg
Faculté des lettres et sciences humaines
 
Psychologie
 
[email protected]

Jurassienne d'origine, j'ai suivi mes études dans le canton de Fribourg. Ayant 6 plus jeunes frères et soeurs, dont l'un habite Genève et un autre a travaillé à Lausanne, je suis riche de connaître plusieurs cantons romands et me passionne de visiter les cantons restant grâce notamment à la randonnée. De par mon expérience de grande soeur de famille nombreuse, je sais faire preuve de patience et de dévouement pour les autres, et ai toujours plaisir à partager. Dans ma thèse, je m'intéresse à la façon dont notre cerveau traite l'ethnie des visages et à tous les aspects sociaux qui influencent notre perception des différentes ethnies ainsi qu'aux conséquences qui en résultent. Je suis une personne sociable, enjouée, curieuse, efficace au travail, et toujours prête à me lancer dans de nouveaux projets. Le sentiment de pouvoir agir pour défendre les intérêts de mes collègues de Suisse romande et de porter leurs paroles me réjouit au plus haut point. J'ai toujours eu une grande joie, que ce soit dans un contexte familial, amical ou de travail à discuter pour trouver des accords afin de satisfaire à tous-toutes un maximum. D'avoir l'occasion de découvrir de nouveaux projets à réaliser, de rencontrer de nouvelles personnes, et de pouvoir acquérir de nouvelles connaissances me rempli de plaisir. Par ailleurs, les institutions suisses m'ont toujours beaucoup apporté tout au long de ma scolarité, ce serait un joli retour des choses que de pouvoir les servir à mon tour. Mes rôles d'assistante et de superviseure m'ont permis d'appréhender les attentes des étudiant-e-s et de découvrir certains rouages organisationnels universitaires. J'aimerais mettre ces connaissances et savoir-faire à l'épreuve, d'autant plus dans des desseins tournés vers les autres. De développer un esprit de groupe et d'entraide au sein des doctorant-e-s de Suisse romande est une valeur qui m'est chère. Je vous assure que si j'ai la possibilité de rejoindre cette équipe, je serai extrêmement motivée et assidue. Aussi intéressée et enthousiaste que je le suis pour ce projet, mon travail ne pourra être que remarquable et la voix des doctorant-e-s saura se faire entendre lors des assemblées de la commission.

 

 

 

List of candidates (Liste des candidat-e-s en français, voir ci-dessus)

 

Ms. Magali Cécile BERTRAND
 
University of Lausanne
Faculty of Humanities

Linguistics

[email protected]

Active in the pedagogical field for about fifteen years, I built my university and non-formal training according to my needs, in communication and education/training, then in European law and political science (in France, Germany and Poland). I resumed my studies in anthropology and sociolinguistics to prepare myself for a research activity at the crossroads of the themes that occupy me: interculturality, language didactics, linguistic-educational policies and European studies. In 2016, I started a participant observation of the linguistic and cultural transmission of minority languages.
 
I propose to represent doctoral students on the Coordination and Management Commission in order to contribute to a quality doctoral education, which allows for support during the thesis, as well as for the most serene possible future professional life, within or outside the University. My career as a student and my activity as a trainer, then as a teacher, as well as my activities as a delegate for university authorities or international youth organizations (popular education and international cooperation) have made me aware of the importance of a fulfilling environment, both personally and intellectually, and have allowed me to work in this direction. I was able to collaborate with various actors in the orientation or evaluation of programs adapted to the target public (on a pedagogical/training, political or financial level) and I wish to put this experience at the service of the interests of CUSO doctoral students. I commit myself to defend these interests, in a posture of listening to each of the parties and their issues, and I commit myself to be available for the doctoral candidates.

Ms. Safia BOUDAOUI
 
University of Fribourg
Faculty of Humanities

Religions Studies / Digital Studies

[email protected]

After a university degree in economics and political science in France, I worked for several years as a teacher of economic and social sciences (SES) in a French high school. I have always had a particular interest in issues related to religion and religious facts in general. Graduated with a Master's degree in Arabic language, literatures and civilizations from the University of Geneva (2018), I had the opportunity to work on the Quran for my Master's thesis. In November 2019, I started my PhD thesis with the University of Fribourg. My research focuses on a semantic analysis of the Quranic term "zakat". It is a question for me of questioning the common understanding of "alms" in order to show how this one is the result of a historical construction. During the last two years, I had the opportunity to participate to some trainings proposed by the doctoral programs of which I am a member but also to several workshops organized in the framework of the transversal program of generic skills development. These trainings and workshops have been the opportunity for me to develop my basic skills related to my field of research but also to discover new skills to acquire. Moreover, these training sessions allowed me to meet doctoral students from very different backgrounds, and to realize what we have in common and the difficulties we share. It also allowed me to measure the importance of doctoral training at different stages of the thesis.
I would be very honored to represent the doctoral students of the different universities of Western Switzerland on the Commission de Coordination et de Gestion. This mandate will allow me to carry the voice of doctoral students and to continue the path traced by the previous representatives: Mrs. Line Derungs and Mr. Kilian Winz-Wirth.

Mr Arnaud BURGESS
 

University of Lausanne
Faculty of Social and Political Sciences
 
Political Science
 
[email protected]

Having studied Political Science at the University of Geneva in Bachelor and Public Management in Lausanne in Master, I started my thesis in December 2018. The latter focuses on the agenda setting of cross-border cooperation public policies in Europe.
Member of the CUSO Political Science program, having already participated in many workshops and seminar CUSO Political Science and other programs but also representing the doctoral students of Lausanne in the CUSO Political Science committee since 2019.

Candidate to represent the doctoral students in the Coordination and Management Commission because this training is a real added value for us young researchers. Indeed, the CUSO programs allow us not only to train continuously but also to improve our theoretical knowledge and to acquire skills.
Also, the proposed transversal trainings are essential and primordial because they are precious tools that we can value in both the academic and professional world.
These programs offer us the possibility of creating an emulation between researchers from other universities. These are real opportunities for us to build a network.
For all these reasons, I have decided to run for this election in order to perpetuate and develop these programs in the future for the benefit of doctoral students.

Ms. Céline GRAILLAT-MANSUY
 

University of Fribourg
Faculty of Humanities
 

French Literature
 

[email protected]

I am French, a PhD student at UNIFR. I was the UNIFR French doctoral student representative on the CUSO French literature scientific committee from 2018 to 2020 and I was one of the national finalists in the MT180 competition this year (2022). Outside of the university, I am a high school French and Latin teacher, I enjoy walking, listening to music or the rain, drawing, drinking coffee, playing with my son... I am applying today because I have always liked to get involved in university life. This desire has been realized in many ways during my university life: in my Bachelor's degree I started by joining student associations in France and in Ireland where I also studied, then in my Master's degree I became secretary and then president of student associations in France, thus giving me a first convincing experience in coordination and management. When I arrived in Switzerland for my doctorate, I was the representative of the UNIFR doctoral students for the scientific commission of the CUSO doctoral program in French literature, confirming my desire to invest myself for the other doctoral students in the official university authorities. Today, I would like to pursue this desire by becoming the doctoral students' representative to the CUSO Coordination and Management Commission.

M. Olivier KIRCHHOFFER
 
University of Geneva
Faculty of Science
 
Pharmaceutical Sciences
 
[email protected]

I’m a Swiss and French PhD student from Basel (BS), about to start my third year of thesis in the laboratory of Prof. J.-L. Wolfender at UNIGE. I enjoy socialising when out of the laboratory, practicing languages, debating politics and outdoor activities among other things. I also enjoy getting involved in associative activities as a nice way for me to stay open-minded and nourish creativity, besides also making me conscious of some transferable skills I may be able to develop.

 

Being a doctoral delegate to the GCC would allow me to put my communication skills to work to serve my peers and colleagues. Previous experience as part of several student associations (PhageMed, PhageSciences, UniParty, …) has helped me figure ways to represent a certain community, to gather and defend their ideas. I’m also involved as senior scientific editor in the UNIGE’s own outreach journal TheScienceBreaker since over a year, where we aim to make science stories understandable universally and where I get the chance to communicate with scientists from a plethora of different fields. In another perspective, I always enjoyed learning and practicing languages and I believe that my fluency in French, English, Swiss-german and lately also Spanish can be additional useful skills when it comes to representing a panel of people that one first needs to understand. Curiosity is another attribute that I believe will help me in the task of doctoral delegate to the GCC, to make sure I can raise points that may be worth discussing. Finally, I also like to be well-organised and accountable when I take over a certain responsibility, as this involves my own trustworthiness.
On a side note, the timing of the period (oct. 2022 to sep. 2024) where I could take up the responsibilities of doctoral delegate fit perfectly with my PhD timeline, as I’ve already had two years of PhD to experience plainly the life of a PhD student and I have at least two more years to go (usually up to 5 years in total in my department) to finish my thesis.

M. Grégory MATHEZ
 
University of Lausanne
Faculty of Biology and Medicine
 
Microbiology
 
[email protected]

Originally from the Bernese Jura and in my 2nd year of doctoral studies at UNIL in the field of virology, I did my previous studies at EPFL. I am mainly interested in science in general with a focus on infectious diseases, neuroscience and bioinformatics. Outside the lab life, I am a volunteer for the Fédération romande des consommateurs since 5 years and teaching assistant. Later, I would like to create my own research group and teach.

I am applying today as a CUSO delegate. I would like to be able to continue the work of the previous delegates to make the voice of doctoral students heard and to promote the world of science, as I already did during my years in gymnasium. Although I have never been a class representative before, when important decisions were made, my voice was heard. I would like to listen to your needs. I have already had the opportunity to work for some time in most of the CUSO member universities (Unige, Unifr, Unil). Moreover, from a personal point of view, being your delegate will allow me to enlarge my network and my professional skills.

Mme Pauline SCHALLER
 
University of Fribourg
Faculty of Humanities
 
Psychology
 
[email protected]

Originally from the Jura, I studied in the canton of Fribourg. Having 6 younger brothers and sisters, one of whom lives in Geneva and another who worked in Lausanne, I am rich in knowledge of several French-speaking cantons and I am passionate about visiting the remaining cantons, especially through hiking. From my experience as a big sister of a large family, I know how to be patient and devoted to others, and I always enjoy sharing. In my thesis, I am interested in how our brains process ethnicity in faces and all the social aspects that influence our perception of different ethnicities and the resulting consequences. I am a sociable, fun-loving, curious, efficient worker, and always ready to take on new projects. The feeling of being able to act to defend the interests of my colleagues in the French-speaking part of Switzerland and to bring their words to the forefront of my mind gives me great pleasure. I have always had a great joy, whether in a family, friendly or work context, to discuss to find agreements in order to satisfy everyone to the maximum. Having the opportunity to discover new projects to realize, to meet new people, and to acquire new knowledge fills me with pleasure. Moreover, the Swiss institutions have always given me a lot throughout my schooling, it would be a nice return to be able to serve them in my turn. My roles as an assistant and supervisor have allowed me to understand the expectations of students and to discover some of the university organizational mechanisms. I would like to put this knowledge and know-how to the test, all the more so in projects that are oriented towards others. Developing a group spirit and mutual aid among doctoral students in French-speaking Switzerland is a value that I hold dear. I assure you that if I have the opportunity to join this team, I will be extremely motivated and diligent. As interested and enthusiastic as I am for this project, my work will be remarkable and the voice of doctoral students will be heard during the commission's meetings.
     

Extrait de la Convention relative à la CUSO:

Article 9              Commission de coordination et de gestion, composition

La Commission de coordination et de gestion est composée
  a)  d’un membre du rectorat de chacune des universités membres;
  b) de deux représentants pour l’ensemble des institutions universitaires associées à la CUSO au sens de l’art. 2; ces représentants, en principe membres de la direction de leur institution, sont désignés d’un commun accord par les membres associés;
  
c)  du secrétaire général.

Assistent en outre aux séances, à titre consultatif, deux représentant-e-s des doctorant-e-s régulièrement inscrit-e-s dans les différents programmes doctoraux, élu-e-s par leurs pairs selon des modalités définies par la Commission de coordination et de gestion.

La Commission de coordination et de gestion peut accueillir des invités, en particulier d’autres personnes déléguées par les parties ou les institutions associées à la présente convention, ainsi que des représentants d’autres institutions universitaires partenaires au sens de l’art. 15.

La Commission de coordination et de gestion désigne son président parmi les personnes mentionnées à la lettre a) ci-dessus. La durée du mandat est de quatre ans, renouvelable.

Par l'intermédiaire du secrétariat général, la Commission de coordination et de gestion maintient des contacts réguliers avec les faîtières des associations représentatives des étudiant-e-s, du corps intermédiaire et des doctorant-e-s.

 

Article 10              Commission de coordination et de gestion, compétences

La Commission de coordination et de gestion assume, avec l’appui du secrétariat général, la gestion opérationnelle des activités du réseau.

Elle administre les activités communes placées sous l’égide de la CUSO. En particulier, elle :
  a)  veille au bon déroulement des activités organisées par les commissions chargées de mandats au sens de l’art. 6, al. 2;
  b)  décide des crédits mis à leur disposition dans le cadre du budget global adopté par le Conseil académique;
  c)  contrôle la conformité de leur exécution.

La Commission de coordination et de gestion est également chargée de la mise en œuvre des actions de coordination de la CUSO dans tout autre domaine défini par celle-ci.

Elle assure l’exécution des conventions et accords placés sous l’égide de la CUSO, à moins que ces textes n’en disposent autrement.

Dans tous ses domaines de compétence, la Commission de coordination et de gestion peut élaborer des propositions à l’intention du Conseil académique.

6 Les décisions sont prises à la majorité simple des membres présents ayant voix délibérative. La Commission de coordination et de gestion peut valablement délibérer lorsque les deux tiers au moins de ses membres ayant voix délibérative sont présents ou représentés.