Retour vers liste

05
28
2020

Le doctorat et la gestion du temps : quelques bonnes pratiques

Caroline Betto-Colliard, Ilaria Orsi & Denis Billotte, CUSO

Durant le doctorat, le temps semble toujours manquer et les jours passent assez vite. Si l'on ajoute la pression de diverses tâches, la nécessité d'atteindre l’excellence et parfois un certain manque d’encadrement, on peut facilement se sentir stressé. De plus, le parcours doctoral est généralement un processus individuel où les progrès dépendent essentiellement de votre propre motivation et de vos compétences organisationnelles. Une bonne gestion du temps peut être vitale et peut contribuer à réduire l'anxiété ; elle vise à utiliser le plus efficacement possible le temps à disposition, et permet de vous acquitter de vos tâches en respectant les délais et en progressant dans le respect de vos objectifs privés et professionnels.

Nous vous proposons ici quelques conseils en gestion du temps qui pourront être utiles durant votre doctorat. N'oubliez pas que ce qui peut fonctionner pour un·e autre jeune chercheur·e peut ne pas fonctionner pour vous ! Cela dit, pourquoi ne pas expérimenter et déterminer ainsi ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour vous ?

1. Tracez le calendrier général de votre doctorat
Concevoir un plan à long terme en utilisant un diagramme de Gantt est une façon très utile de visualiser les tâches en fonction du temps. La timeline vous aidera à visualiser les principales étapes de votre doctorat et ses principales échéances dans le but de garder la vision globale de votre parcours. Elle vous permettra d'être plus pragmatique et à partir de là il sera plus facile de planifier chaque année, mois ou semaine de votre doctorat. N'oubliez pas que vos plans peuvent (et parfois doivent) changer en cours de route et que votre calendrier général devrait permettre une certaine flexibilité. L'excellent billet de blog d'Academiac vous fournira des lignes directrices pour établir un tel calendrier.

2. Utilisez un calendrier et établissez des routines horaires
Régulièrement, par exemple chaque lundi matin, planifiez votre semaine/mois en tenant compte de votre calendrier général et de vos objectifs pour cette semaine/mois. Utilisez un calendrier numérique pour planifier les tâches et les objectifs que vous souhaitez atteindre. Essayez la méthode appelée "calendar blocking", qui consiste à utiliser des blocs de couleur pour espacer le temps pour toutes vos routines, votre travail et vos activités sociales (vous trouverez peut-être quelques tutoriels sur YouTube). Soyez aussi concret et précis que possible dans la définition de vos tâches, mais évitez de rentrer dans les détails. À la fin de la journée, passez en revue ce qui a été accompli et décidez si le programme hebdomadaire doit être modifié le lendemain. Certaines applications telles qu'iCal vous permettront de partager des calendriers spécifiques avec vos amis, collègues ou famille.

3. Compilez des listes des choses à faire
La planification à l'aide d'un calendrier n'est pas pour vous ? Compilez des listes ! Utilisez les outils, les ressources et les matériels que vous préférez : carnet, bout de papier, smartphone, outils en ligne tels que Todist ou Trello. Notez tout ce que vous devez accomplir au cours de votre journée : cela vous permettra de vous débarrasser de toutes les choses qui vous passent par la tête (de la lecture de cet article important à l'achat de quelques œufs ou au paiement de la facture d'électricité). Ne remettez pas à plus tard une tâche spécifique parce que vous ne voulez pas la faire ou parce que vous savez qu'elle sera difficile. La procrastination est l'ennemie d'une bonne gestion du temps. Lorsque vous avez terminé une tâche, rayez-la (ce qui est parfois très agréable !).

4. Définissez vos priorités
Vous êtes probablement dépassé·e par la grande quantité de choses à faire. Sur quoi devez-vous vous concentrer pour atteindre vos objectifs et respecter les délais ? Évaluez l'importance et l'urgence de vos tâches et fixez des priorités. La gestion du temps consiste à concentrer et à investir votre temps là où il est le plus important. L'établissement de rappels peut vous aider à établir des priorités dans vos tâches.

5. Établissez des routines en fonction de vos habitudes et préférences individuelles
Trouvez votre chemin pour vous rendre au travail et créez une routine quotidienne. Planifiez les tâches qui peuvent nécessiter une concentration maximale pendant votre "pic" de travail. Par exemple, si vous travaillez mieux le matin, planifiez les tâches qui requièrent toute votre attention pendant la matinée et gardez pour l'après-midi celles où vous pouvez investir moins d'énergie (par exemple, les routines de courrier électronique, ...). Vous pouvez également commencer votre journée par une tâche facile si cela vous est plus facile. Pourquoi ne pas essayer la technique de Pomodoro (c'est-à-dire répartir le travail en intervalles de 25 minutes séparés par de courtes pauses) ?

6.    Identifiez les distractions pour les bannir
Il est essentiel d'identifier les potentielles distractions de les éviter. Éteignez toute notification sur les médias sociaux ou sur votre boîte de courriel électronique pendant un moment, rangez votre smartphone dans un tiroir, mettez des écouteurs ou des bouchons d'oreille pour vous isoler et vous offrir un environnement non dérangeant.  

7.    Pensez au temps libre
Ce n'est pas une contradiction : avoir du temps libre vous aidera à être plus productif ! Il n'y a pas de meilleur stimulant que d'avoir des projets pour l’après travail. Si vous savez que vous devez quitter votre bureau à un moment donné, votre productivité augmente soudainement de manière significative. Quelles sont les choses qui vous font vous sentir au mieux de votre forme ? Intégrez-les dans votre routine quotidienne ! Donnez la priorité à votre santé mentale – et à votre santé tout court !

Après tous ces conseils, vous ne savez pas par où commencer ? Pourquoi ne pas essayer de vous observer, de réfléchir à la façon dont vous utilisez actuellement votre temps et d’identifier les changements que vous pouvez appliquer ?