Retour vers liste

06
04
2020

L’espace de travail : comment optimiser notre bureau ?

Ilaria Orsi, Caroline Betto-Colliard & Denis Billotte, CUSO

Durant ces dernières semaines, beaucoup d'entre nous ont dû réorganiser l’espace domestique et consacrer une partie du salon, de la chambre à coucher ou de la cuisine au travail. Dans notre premier article de cette série, nous avons mentionné l’importance de délimiter les surfaces destinées au repos et celles destinées à la productivité. Qu'avons-nous appris de cette expérience ? Que pouvons-nous transposer dans notre bureau habituel une fois de retour à l’université ?

Voici quelques suggestions concrètes pour améliorer notre lieu de travail, à la maison, à l'université ou ailleurs. Optimiser l’organisation de l’espace est aussi important qu’optimiser la gestion de son temps : notre efficacité peut (aussi) être liée à notre confort et l’environnement peut influencer notre espace mental.  Concentrons-nous donc sur nos bureaux (et adaptons-les) !


1. La géométrie : Connaissez-vous la règle de la cible ?  Asseyez-vous à votre bureau, écartez les bras et "dessinez" un cercle à diviser en zones concentriques : c'est votre champ de tir, l’endroit où vous pouvez placer les objets les plus utiles (au centre) au moins utilisés (vers l'extérieur). Le premier cercle inclura tout ce que vous avez devant vos yeux, tout ce qui est nécessaire pour travailler (ordinateur, papier, stylo…). Le deuxième comprendra les objets qu’il faut garder à portée de main (votre agenda, votre calendrier, votre téléphone, des récipients avec des stylos, des surligneurs…). Dans le troisième cercle, vous pouvez mettre les objets que vous utilisez le moins, à portée de main en étirant les bras (la bouteille d'eau, votre tasse de thé, les écouteurs, les agrafes et l'agrafeuse, les livres et les classeurs…). Au-delà de l'extension des bras (vous devez vous lever de votre chaise), il y aura les objets que vous utilisez seulement à quelques reprises : les archives, l'imprimante, les fournitures de papeterie…


2. Les distances (entre vous et le bureau ; entre vous et l’ordinateur) : comptez entre 50 et 70 cm entre vos yeux et l’écran qui doit être dirigé vers le visage, en essayant de ne pas créer un angle supérieur à 35° par rapport à celui-ci. Le clavier et le plan de travail doivent être à la bonne hauteur : les avant-bras ne doivent pas former un angle supérieur à 20° par rapport au bureau. Vos pieds doivent bien reposer sur le sol (www.apoi.it/la-regola-del-bersaglio).


3. La lumière : idéalement elle devrait être naturelle et latérale (le bureau devrait dessiner un angle droit par rapport à la fenêtre). Évitez de placer la source de lumière derrière vos épaules ou en face. Cette configuration permet un contraste assez neutre avec la lumière de votre écran, en limitant ainsi des désagréables conséquences telles que maux de tête et irritations des yeux. Elle sera aussi parfaite pour vos réunions télématiques.


4. Le vide : De manière périodique, n’oubliez pas de faire le ménage de vos to-do lists, de vos post-its, de vos flyers…Un espace de travail épuré favorise le calme, la créativité et l’imagination, Mies Van der Rohe (et Marie Kondo) docent ;-)


5. L’eau : n’oubliez pas de boire régulièrement ! Et remplissez votre gourde avec votre tisane du jour ou simplement avec de l’eau au fur et à mesure de la journée et durant les pauses. Hydratation rime avec concentration – sans compter que s’hydrater oblige aussi à se lever régulièrement, ce qui est aussi très bon ;-)


6. L’air : il est important d’aérer la pièce où vous travaillez et ceci non seulement en temps de pandémie !


7. Le reste : n’oubliez pas de soigner tout ce qui se trouve autour de votre bureau : votre coin travail en raconte beaucoup sur vos habitudes et votre style de vie : même s’il est possible d’appliquer des arrière-plans fictifs pour vos réunions skype, essayez quand même de rester le plus neutre possible au cas où !