Retour vers liste

04
01
2020

Conseils aux doctorant·e·s pour le télétravail

Caroline Betto-Colliard, Ilaria Orsi & Denis Billotte, CUSO

La pandémie de Covid-19 a créé une situation sans précédent dans le monde entier, qui touche également la sphère universitaire. Avec la fermeture des campus universitaires, les chercheuses et chercheurs sont désormais délocalisé·e·s et beaucoup de doctorant·e·s vivent actuellement une transition vers le télétravail, loin de leur bureau, de leur laboratoire ou de leur bibliothèque. L'angoisse née de cette situation exceptionnelle est aggravée par des préoccupations personnelles comme par exemple: faire face et soutenir la famille et les amis malades ou à risque, s'occuper des enfants pendant la fermeture des écoles, ou combattre le sentiment d'isolement social. Cet article tente de fournir quelques conseils aux doctorant·e·s pour les aider à alléger la pression, à organiser la transition vers le télétravail et à maintenir leur bien-être mental.

1. Bien-être physique et mental
Avant d'aborder tout défi professionnel, assurez-vous de couvrir les éléments de base de sécurité physique et du bien-être mental. La situation actuelle est sans précédent et peut affecter votre capacité à vous concentrer sur votre travail. C'est tout à fait normal ! N'oubliez pas que tout le monde - y compris vous-même - est dans la même situation et fait de son mieux. Le plus important est de prendre soin de vous et de votre famille.
N'oubliez pas que des hotlines et des services sont à votre disposition si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un soutien (UNIFR, UNIGE, UNIL, UNINE).


2. Organisez votre transition
Votre vie quotidienne a probablement été considérablement modifiée et la transition vers le travail à domicile peut prendre un certain temps. Planifier et mettre en place votre transition peut vous aider à acquérir une nouvelle habitude de télétravail. Changez de vêtements en fonction de vos activités : travail, famille, loisirs, sorties (autorisées). Créez des espaces délimités pour travailler et vous reposer afin de vous aider à changer d'état d'esprit.

3. Maintenez la communication avec vos collègues
Compte tenu de son importance pour le bien-être mental et physique, le contact social (avec la distanciation physique) est crucial. Prévoyez du temps pour parler avec vos amis, votre famille et vos collègues. La vidéoconférence (par exemple en utilisant des outils en ligne tels que Skype, Zoom), les appels téléphoniques, les SMS et les courriels représentent de bons moyens de rester en contact virtuel avec les autres. Pensez à utiliser Slack pour communiquer facilement avec vos collègues et pour signaler que vous êtes disponible pour discuter si besoin. Proposez à vos collègues d'organiser des réunions d’équipes quotidiennes ou hebdomadaires ou simplement des pauses-café en vidéoconférence.

4. Structurez votre journée
Maintenez une routine et créez un horaire cohérent en ce qui concerne le travail, les repas, les pauses et l'heure du coucher. Il faut également garder un sens de la rupture du week-end en prenant des jours de congé. Ajustez votre horaire pour vous concentrer sur ce que vous pouvez accomplir de façon réaliste afin de vous adapter à la nouvelle situation. Dressez la liste des différentes catégories de tâches et identifiez-les afin de pouvoir les classer et les traiter. Prévoyez une liste réaliste de "choses à faire" pour chaque semaine, faites la distinction entre "urgent" et "important", pensez à utiliser des outils comme la méthode Pomodoro, la matrice Eisenhower ou la méthode NERAC pour gérer votre temps. Élaborez un plan de travail qui correspond à votre réaction actuelle au stress et à votre bien-être mental (vous trouverez ici quelques modèles). Faites preuve de souplesse et modifiez vos plans si nécessaire. L'objectif est d'avoir un plan suffisamment bon, pas un plan parfait !

5. Prenez du temps pour vous
Veillez à faire suffisamment de pauses et à prendre le temps de faire des choses qui vous mettent de bonne humeur : lire, cuisiner, méditer, regarder des films, danser, jouer à des jeux... Ou profitez-en pour apprendre quelque chose d'amusant et de nouveau. C'est essentiel pour votre bien-être mental !

6. Lecture et développement de la théorie
Passez plus de temps pour les choses que vous n'avez jamais le temps de faire, comme la lecture de la littérature, la réflexion, la création d’un nouveau projet d’expérience... Ne sous-estimez pas l'importance du temps de réflexion pour développer de nouvelles idées ! Planifiez les expériences que vous souhaitez lancer lorsque vous serez de retour à l'université. Pourquoi ne pas participer au mur collaboratif de PhDOOC sur "comment construire un projet de recherche" ?

7. Écrivez
Le travail à domicile peut parfois offrir un temps ininterrompu, idéal pour écrire. Profitez de cette occasion pour progresser dans l'introduction de votre thèse ou pour rédiger un article destiné à être publié. La rédaction universitaire est un processus à la fois créatif et analytique. Voici quelques conseils pour commencer : en écoutant vos sentiments, vous pouvez choisir jour après jour la manière d'aborder votre écriture : écriture libre, regroupement, discussion et enregistrement...
Pourquoi ne pas organiser un événement "Shut Up & Write" en ligne avec vos collègues ou participer à un événement "Shut Up & Write" en ligne sur Twitter ?

8. Suivez des cours en ligne ?
Pourquoi ne pas prendre le temps de suivre un cours en ligne ou de vous familiariser avec de nouvelles techniques statistiques. Nous vous proposerons bientôt des cours en ligne à la CUSO : restez à l'écoute ! Vous trouverez des webinaires gratuits sur le site academic consulting, sur LinkedIn et le campus de l'UNIL propose des cours en ligne pour les doctorant·e·s de l'UNIL.

9. Diffusez vos travaux
De nombreuses conférences sont annulées et le réseautage avec les conférenciers, les conférencières et les autres doctorant·e·s fera défaut. Demandez plutôt à les rencontrer en ligne et envisagez de mettre en ligne votre poster ou les exposés prévus lors d'une conférence. Essayez d'être proactif pour améliorer votre réputation professionnelle.

10. Réfléchissez à votre plan de carrière
Profitez de cette occasion pour vous arrêter un peu et réfléchir à vos projets de carrière après le doctorat. Faites un bilan de vos compétences, recherchez des opportunités, dressez-en la liste et ébauchez vos projets d'avenir. Profitez de ce temps pour rédiger des propositions de subventions.

Nous serions heureux de recevoir votre feed-back afin d’échanger sur les bonnes pratiques.

Pour aller plus loin :
- Live YouTube : SOS Téléthèse : continuer sa thèse en plein #coronaviruscris
- Guide de survie pour doctorant-e durant le confinement


Denis Billotte a écrit le 7.4.20:
Bonjour, une suggestion de lien: le podcast du Grand Labo, PhDLife.

Bonjour Denis Billotte, merci pour votre commentaire et pour ce podcast.