Organes banner

La CUSO en quelques mots

Née à l’initiative de la Conférence intercantonale (romande) de l’Instruction publique, la Conférence universitaire romande (CUR, rebaptisée CUSO en 1994) voit officiellement le jour en 1969 par la signature de la première convention entre les départements romands de l’Instruction publique. Dans le même temps apparaissent les premières commissions scientifiques de troisième cycle, donnant ainsi un cadre institutionnel à la formation doctorale partagée des universités romandes. Dès 2009, des programmes doctoraux communs et permanents sont progressivement installés, constituant les premiers éléments d’un paysage de la formation doctorale de Suisse occidentale.

Plus de quarante ans après, la CUSO regroupe les universités de Suisse romande (Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel), ainsi que deux instituts universitaires romands (ISDC à Lausanne, IHEID à Genève), membres associés. Mais ses activités s'étendent à d'autres partenaires, tels que l'Université de Berne, qui participe à certains programmes. La CUSO affirme résolument la volonté commune des rectorats d’offrir à l'ensemble des doctorant-e-s des programmes structurés pour accompagner leur formation et favoriser le démarrage de leur carrière, que ce soit dans le secteur académique ou hors de celui-ci.

L’assise institutionnelle de la CUSO prend en compte l’autonomie universitaire en matière de choix académiques. La convention actuelle, entrée en vigueur au 1er janvier 2009, lie les seuls établissements universitaires, les responsables politiques ayant choisi de laisser les universités assumer pleinement la responsabilité de leur coopération.